Optimisation du référencement pour Mobile – Mobile Search Engine Optimization

Avoir un site adapté pour le format mobile constitue un bon début pour entamer le m-commerce dans les meilleures conditions. L’optimiser pour les moteurs de recherche devient nécessaire lorsque l’on sait que les possesseurs de smartphone utilisent de plus en plus la recherche mobile : 82%* des recherche se font d’ailleurs via les moteurs de recherche sur mobile lorsqu’il s’agit de produits (Nielsen, 2013). Le principal, Google incite très fort dans cette direction avec des mises à jour de ses algorithmes et de ses règles pour favoriser les sites optimisés sur mobile.

De plus qui dit mobile dit mobilité, si vous êtes un commerce, vous pouvez renseigner votre numéro de téléphone, votre localisation, avis clients, … et être joignable directement, que ce soit par téléphone, avec les applications type Skype ou Viber ! Une aubaine … ou plutôt une obligation quand on sait que 45% des recherches mobiles sont effectuées pour prendre une décision (Nielsen, 2013).

Pour mettre toutes les chances de son côté, une entreprise doit se rappeler d’une chose fondamentale : sur mobile l’écran est plus petit et seulement une dizaine de résultats sont visibles par page. Il ne faut donc pas laisser ses concurrents prendre sa place !

Google a ainsi publié des vidéos contenant les conseils pour optimiser tout référencement mobile, disponibles à cette adresse : http://googlewebmastercentral.blogspot.fr/2013/12/checklist-and-videos-for-mobile-website.html.

Ces dernières permettent aux web designers qui veulent favoriser l’optimisation des requêtes dans les moteurs de recherche, d’avoir une meilleure compréhension des manières de fonctionner du moteur de recherche le plus utilisé.

1ère étape : Arrêtez de frustrer vos visiteurs

  • Supprimer les pop-ups JavaScript qui peuvent être difficiles à fermer ;
  • Eviter les superpositions, en particulier pour télécharger des applications (envisager plutôt une bannière comme iOS 6 Smart (voir cette page https://developer.apple.com/library/ios/documentation/AppleApplications/Reference/SafariWebContent/PromotingAppswithAppBanners/PromotingAppswithAppBanners.html) + Application Bannières ou équivalent, navigation latérale, le marketing par courriel, etc.) ;
  • Enquête sur demande préalable à l’accomplissement des tâches ;
  • Supprimez les pop-ups qui pourraient s’afficher sur le mobile et surtout refuser de se fermer ;
  • Supprimez toutes fonctionnalités qui exigent le lancement d’un plugin ou d’une vidéo non valable sur l’appareil mobile de tous les utilisateurs ;
  • Affichez la version normale de votre site aux utilisateurs de tablettes et non la version pour smartphones ;
  • Vérifiez que l’expérience utilisateur est la même sur mobile comme sur ordinateur ;
  • Identifiez les pages mobiles populaires pouvant avoir des problèmes d’affichage afin de les corriger ;
  • Améliorez les pages web ayant un temps de chargement assez long ;
  • Vérifiez que les redirections vers d’autres pages pages fonctionnent correctement.

2ème étape : Facilitez l’exécution des tâches

  • Optimisez l’exploration, l’indexation de votre site ainsi que l’expérience utilisateur ;
  • Ne bloquez pas les ressources (CSS[1], JavaScript[2]) depuis votre fichier robots.txt[3] ;
  • Utilisez le Responsive Design pour une meilleure adaptation de l’affichage ;
  • Utilisez la même URL[4] pour toutes les versions de votre site ;
  • Utilisez les rapports de flux sur les visiteurs pour améliorer votre référencement :

Figure 4 : « About the Visitors Flow report, retrieved from the Internet at « https://support.google.com/analytics/answer/1709395 »

Le rapport de flux sur les visiteurs est une représentation graphique des chemins empruntés par les visiteurs travers votre site, à partir de la source jusqu’aux différentes pages, ainsi que les voies empruntées pour quitter votre site.

Un nœud représente une seule valeur de la dimension par laquelle vous filtrez la visualisation (première colonne) d’une seule page ou d’ensemble de pages (par exemple, toutes les pages dans le répertoire vestimentaires).

Une connexion représente le chemin d’un nœud à un autre, et le volume de ce trafic le long de cette voie.

Cette visualisation permet ainsi de voir :

  • Le volume relatif des visites de votre site par la dimension que vous choisissez (e, g., Sources de trafic, campagne, navigateur),
  • Le volume relatif de pages vues par page ou par ensemble de pages,
  • Les mesures spécifiques pour les connexions, les nœuds et les sorties de nœuds lorsqu’ils sont survolés.
  • Réduisez au maximum le nombre de clics pour atteindre la page désirée.

3ème étape : Transformez vos clients en fans !

  • Recherchez des moyens pour valoriser davantage vos contenus mobiles, en prenant en considération les fonctionnalités inhérentes aux mobiles que sont le GPS, l’accéléromètre ou l’appareil photo…
  • Affichez les boutons de partage pour augmenter la distribution des contenus mobiles sur les réseaux sociaux, pour générer du buzz ;
  • Tenez compte des fonctionnalités mobiles intuitives et tactiles telles que l’effleurement, l’action de secouer le téléphone pour lui faire changer de page, etc.


[1] Les feuilles de styles (en anglais “Cascading Style Sheets”, abrégé CSS) sont un langage qui permet de gérer la présentation d’une page Web. Le langage CSS est une recommandation du World Wide Web Consortium (W3C), au même titre que HTML ou XML.

[2] JavaScript est un langage de programmation de scripts principalement utilisé dans les pages web interactives mais aussi côté serveur.

[3] Protocole d’exclusion des robots est une ressource de format texte qui peut être placée à la racine d’un site web, et qui contient une liste des ressources du site qui ne sont pas censées être indexées par les robots d’indexation des moteurs de recherche.

[4] Le sigle URL, auquel se substitue informellement le terme adresse web, désigne une chaîne de caractères utilisée pour adresser les ressources du World Wide Web : document HTML, image, son, forum Usenet, boîte aux lettres électronique, entre autres.

Usages de conception des pages Web

Conception de sites Web…

…à partir de 4 grandes variables

Réalisé grâce au cours de Nicole Lompré (Source: Lompré Nicole, 1999 : http://web.univ-pau.fr/~lompre/)

(1) Variables contextuelles

Les informations contextuelles permettent aux utilisateurs, à tout moment, de savoir où ils se trouvent.

Nous mettons ainsi en valeur un logo (en haut à gauche) qui permet de revenir systématiquement à la page d’accueil, l’adresse de l’organisme qui sera ainsi imprimée sur toutes les pages, hors du contexte Internet, la mise en valeur des rubriques pertinentes cliquées et enfin, un mode de navigation homogène sur l’ensemble des pages.

(2) Variables pertinentes

Ce sont de “grandes rubriques” ou catégories d’informations qui sont pertinentes pour les utilisateurs.

La  structuration des rubriques doit ensuite rester stable sur toutes les pages.

Les rubriques de votre site sont-elles vraiment pertinentes ? Il faut étudier les besoins des utilisateurs lorsqu’ils recherchent des informations et vérifier qu’ils trouvent bien les informations souhaitées lorsqu’ils cliquent sur une rubrique.

(3) Variables explicatives

Les informations explicatives donnent des “explications” sur la rubrique pertinente sélectionnée.

Ces informations explicatives seront organisées pour permettre une lecture aisée, selon une petite charte graphique qui structurera les informations de façon homogène sur l’ensemble des pages.

(4) Variables opératoires (ou interactives)

Ce sont des informations de type opératoire qui répondent à des besoins particuliers d’utilisateurs. C’est l’interactivité de l’ordinateur qui permet de créer ce type de variables.

Exemples :

– « Rechercher » permet de trouver rapidement une information
– « Contact » permet de contacter directement une personne.
– D’autres informations opérationnelles, pratiques,  interactives, peuvent être ainsi envisagées en fonction des divers besoins des utilisateurs.

Réaliser une première maquette,

Pour se mettre d’accord sur la structure et vérifier que sur chaque page vous avez bien vos 4 variables. Discuter :

(1) la structuration des informations dès la première page d’accueil,

(2) la définition des grandes catégories proposées,

(3) la forme de présentation des informations explicatives

et (4) la possibilité d’accéder plus rapidement à certaines informations de type opératoire.

Tester votre maquette

  1. Tester votre maquette l’aide d’un panel d’utilisateurs.
  2. Observez les difficultés des utilisateurs, et notez tout !
  3. A l’issue de ces premiers tests, modifiez votre maquette
  4. Créer un petit guide de conception pour la création de vos sites Web, à l’usage des différentes équipes de conception.

Références bibliographiques

  1. Lompré Nicole (1999). « Usages de conception des pages Web et recommandations ergonomiques », Actes du 2ème Colloque International Usages & Services des Télécommunications, 7-9 juin 99, Arcachon, pp. 460-465. (Source: Lompré Nicole (1999) : http://web.univ-pau.fr/~lompre/)
  2. Télécharger l’article au format pdf
    Télécharger un résumé au format pdf
    Télécharger les exemples au format Power-PointAFNOR (2003). Ergonomie de l’informatique. Aspects logiciels, matériels et environnementaux, Recueil Normes Informatique, ISBN 2-12-236211-1.
  3. Bastien, J-M., Leulier C., & Scapin D-L. (1998). « L’ergonomie des sites web », in J.-C. Le Moal & B. Hidoine (Eds.), Créer et maintenir un service Web, Cours INRIA Pau , 27/09 ¬ 2/10/98, pp. 111-173, Paris : ADBS. http://www.adbs.fr/uploads/ouvrages/inria98/p111-173.pdf
  4. Falzon P. (2004), Ergonomie, PUF (Presses Universitaires de France), ISBN : 2130514049.
  5. Koyanl Susan J., Balley Robert W., Nall Janke R. (2003). Research-Based Web Design & Usabbility Guidelines, National Cancer Institute, Communication Technology Branch.http://usability.gov/guidelines/
  6. Leplat J. (1992). L’analyse du travail en psychologie ergonomique, Recueil de textes, Tome 1, Octarès Editions.
  7. Leplat J. (2000). L’analyse psychologique de l’activité en ergonomie, Editions Octarès Toulouse.
  8. Lompré N. (1999). « Usages de conception des pages Web et recommandations ergonomiques », Actes du 2ème Colloque International Usages & Services des Télécommunications, Arcachon, 7-9 juin 99, pp. 460-465.
  9. Lompré N. Cours sur le Web, http://www.univ-pau.fr/~lompre
  10. Nielsen J., Tahir M. (2002). L’art de la page d’accueil, 50 sites Web passés au crible, Editions Eyrolles.
  11. Nielsen J. (2000). Conception de sites Web. L’art de la simplicité, Campus Press.
  12. Nogier J.F (2001). Ergonomie du logiciel et Design web, Le manuel des interfaces utilisateurs, Dunod (3ème édition 2005).
  13. Milon M-T., Cours en ligne sur le Web, http://smyrne.int-evry.fr/dsi/enseignement/ergo/
  14. Sperandio J. C. (1980). La psychologie en ergonomie, PUF, Le psychologue.
  15. Sperandio J. C. (1988). L’Ergonomie du travail mental, Masson (2ème édition).
  16. Association Braillenet : http://www.braillenet.org/
  17. Projet AEGIS – Open Accessibility Everywhere : http://www.aegis-project.eu/