The Impact of the Internet on Information Search for Automobiles

Auteurs: Ratchford Briant.T, Muying-Soo Lee, Talukdar Debrata

Ratchford, B. T., Lee, M. S., & Talukdar, D. (2003). The impact of the Internet on information search for automobiles. Journal of Marketing research, 40(2), 193-209.

Mots clés: consumer education, Decision making, Electronic information resource searching, automobile purchasing, electronic information resources

Dans cette étude , les auteurs à partir de données provenant d’enquêtes menées auprès d’acheteurs d’automobiles en 1990 et 2000. Les auteurs étudient les motivations de l’utilisation d’Internet comme source d’information sur les voitures , son impact sur l’utilisation d’autres sources et son impact sur l’effort total de recherche.

Conclusion

Les résultats indiquent que Internet attire l’attention dans une proportion à peu près identique à partir d’autres sources. Les résultats montrent également que ceux qui utilisent Internet pour rechercher des automobiles sont plus jeunes et plus instruits et qu’ils effectuent des recherches de manière plus générale. Toutefois, l’analyse indique également qu’ils auraient cherché encore plus si Internet n’avait pas existé.

Références

Alba, Joseph and J. Wesley Hutchinson (1987), “Dimensions ofConsumer Expertise,” Joumal of Consumer Research, 13(March), 411-54..

John Lynch. Barton Weitz. Chris Janiszewski, RichardLutz, Alan Sawyer, and Stacy Wood (1997), “Interactive HomeShopping: Consumer. Retailer, and Manufacturer Incentives toParticipate in Electronic Marketplaces,” Journal of Marketing,61 (July), 38-53.

Bakos, J. Yannis (1997), “Reducing Buyer Search Costs: Implica-tions for Electronic Marketplaces,” Management Science, 43(December). 1613-30.Beatty.

Sharon E. and Scott M. Smith (1987). “Extemal SearchEtTort: An Investigation Across Several Product Categories,”Joumal of Consumer Research, 14 (June), 83-93.

Bettman, James R.. Mary Frances Luce, and John W. Payne (1998).”Constructive Consumer Choice Proces.ses,” Joumal of Con-sumer Research, 25 (December). 187-217.

Claxton, John D.. Joseph N. Fry. and Bernard Portis (1974), “ATaxonomy of Purchase Information Gathering Patiems,” Joumalof Consumer Research, 1 (December), 35-42.Consoli, J. (2000), “Counterpoint: The Media Respond,” Media-week, (July 17), 7.

Dickson, Peter R. (2000), “Understanding the Trade Winds: TheGlobal Evolution of Production. Consumption and the Intemet.”Joumal of Consumer Research, 27 (June). 115-21.

Dreazen, Y. (1999), “Online Ad Spending Is Expected to MoreThan Triple by Year 2004,” The Wall Street Joumal, (August 12),BI2.

Furse. David H., Girish N. Punj, and David W. Stewart (1984),”Typologies of individual Search Strategies Among Purchasersof New Automobiles,” Joumal of Consumer Research, 10(March), 417-31.Gablehouse, G. (2000), “Print Is Alive and Well: Study,” Media-week, {iu\y 17), 6-7.

Hauser, John, Glen Urban, and Bruce Weinberg (1993), “HowConsumers Allocate Their Time When Searching for Informa-tion.” Joumal of Marketing Research, 30 (November). 452-66.J.D. Power and Associates (2000). Sew Autoshopper.com Study.Aguora Hills. CA:

J.D. Power and AsscKiaies.Kiel, Geoffrey C. and Roger A. Layton (1981), “Dimensions ofConsumer Infonnation Seeking Behavior.” Joumal of MarketingResearch, 18 (May), 233-39

.Klein, Lisa R. and Gary T. Ford (2001), “Consumer Search forInformation in the Digital Age: An Empirical Study of Pre-Purchase Search for Automobiles,” working paper,

Jesse H.Jones Graduate School of Management, Rice University.Lai, Rajiv and Miklos Sarvary (1999), “When and How Is theIntemet Likely to Decrease Price Competition?” Marketing Sci-ence, 18(4). 485-503.Lynch.

John and Dan Ariely (2000). “Wine Online: Search CostsAffect Competition on Price. Quality and Distribution.” Market-ing Scietice, 19 (Winter). 83-103.Marmorstein.

Howard, Dhruv Grewal, and Raymond PH. Fishe(1992), “The Value of Time Spent in Price Comparison Shop-ping,” Jourruil of Consumer Research, 19 (June), 52-61.

Moorthy, K. Sridhar, Brian T. Ratchford, and Debabrata Talukdar(1997), “Consumer Information Search Revisited: Theory andEmpirical Analysis,” Jourtial of Consumer Research, 23(March), 263-77.

Morton, Fiona Scott, Florian Zettelmeyer, and Jorge Silva Risso(2001), “Intemet Car Retailing,” Joumal of Industrial Econom-ics, 49 (4), 50\-\9.

Parker, B.J. and RE. Plank (2000), “A Uses and Gratifications Per-spective on the Intemet as a New Information Source,” Ameri-can Business Review, 18 (June), 43-49.

Punj, Giri.sh N. and Richard Staelin (1983), “A Model of Consumerinformation Search Behavior for New Automobiles,” Jourtial ofConsutner Research, 9 (March), 366-SO,Impact of the Internet on Information Search 209

Ratchford, Brian T. and Narasimhan Srinivasan (1993), “An Source,” Intemational Joumal of Electronic Commerce, 5Empirical investigation of Retums to Search,” Marketing Sci- (Spring), 7-21.ence, 12(1), 73-87. Westbrook,

Robert A. and Claes Fornell (1979), “Patterns of infor-, Debabrata Talukdar, and Myung-Soo Lee (2001), “A mation Source Usage Among Durable Goods Buyers,”Model of Consumer Choice of the intemet as an information of Marketing Research, 16 (August). 303-12

Consumer Search for Information in the Digital Age: An Empirical Study of Pre-Purchase Search for Automobiles

Auteurs : Lisa R.Klein et Gary T.Ford

Klein, L. R., & Ford, G. T. (2003). Consumer search for information in the digital age: An empirical study of prepurchase search for automobiles. Journal of interactive Marketing, 17(3), 29-49.

Mots clés : cousumer serach, internet, automobile purchasing

Dans cette étude, les auteurs cherchent à déterminer si les sources d’informations des consommateurs sont toujours les mêmes à l’ère du numérique. Grâce à une enque^te sur internet menée auprès d’acheteurs de voitures, ils examinent comment les individus utilisent internet pour la recherche de leur véhicule et qui sont ces types de consommateurs. La source d’infirmation se fait elle en ligne ou hors ligne.

Hypothèses :

Il y aura une relation inverse entre les revenus et la quantité d’informations recherchées.

Il y aura une relation directe entre l’éducation et la recherche d’informations.

  Il y aura une relation directe entre l’utilisation d’Internet et la quantité d’informations.

La recherche hors ligne représente une troisième dimension de la catégorisation des sources d’information, qui s’ajoute aux dimensions traditionnelles de dépendance et de personnalisation.

La proportion du temps de recherche en ligne par rapport au temps total de recherche en ligne sera directement liée à l’importance des attributs de recherche à distance par rapport aux attributs de recherche en personne et à l’expérience

La proportion du temps de recherche en ligne par rapport au temps de recherche total sera directement liée au nombre d’années pendant lesquelles le consommateur a utilisé l’Internet.

  La proportion du temps de recherche en ligne par rapport au temps de recherche total sera plus importante pour les acheteurs actuels que pour les acheteurs.

La proportion du temps passé chez le concessionnaire par rapport au temps total de recherche sera inversement liée aux niveaux de connaissance du produit et le niveau d’expérience du consommateur en matière d’Internet.

Conclusion

L’enquête conclu qu’il y a deux dimensions dans la source d’information, qu’elle est en ligne ou hors ligne, . La dimension hors ligne se fait par le vendeur et l’autre dimension représente la recherche personnelle que fait le consommateur pour rechercher des informations sur le véhicule.

Les utilisateurs les plus expérimentés d’internet effectuent une plus grande partie de leurs activités de recherche en ligne. A la différence des utilisateurs moins expérimentés qui feront appel directement à des professionnels.

Alba, J.W., & Hutchinson, J.W. (1987). Dimensions of Consumer Expertise. Journal of Consumer Research,13(4), 411-454.
Beatty, S.E., & Smith, S.M. (1987). External Search Effort: An Investigation Across Several Product Categories.journal of Consumer Research, 14(1), 83-93.
Bettman, J.R. (1979). Information Processing Theory of Consumer Choice. Reading, MA: Addison-Wesley.
Brucks, M. (1985). The Effects of Product Class Knowledge
on Information Search Behavior. Journal ofConsumer Research, 12(1), 1-16.
Claxton,J.D.,Ery,J.N., & Portis, B. (1974). A Taxonomyof Prepurchase Information Gathering Patterns.Journal of Consumer Research, 1(3), 35-42.
Darby, M.R., & Karni, E. (1973). Free Competition and
the Optimal Amount of Eraud. Journal of Law andEconomics, 16, 67-86.
Eord, G., Smith, D.B., & Swasy, J.L. (1988). An EmpiricalTest of the Search, Experience and Credence Attributes Eramework. In M. Houston (Ed.), Advancesin Consumer Research (Vol. 15, pp. 239-243). Provo, UT: Association for Consumer Research.
Eurse, D.H., Punj, G.N., & Stewart, D.M. (1984). A Typology of Individual Search Strategies Among Purchasers of New Autos. Journal of Consumer Research,
10(2), 617-631. Greywiu, M. (2000). More Than Half of All New-Vehicle
Buyers Use the Internet During the Shopping Process. J.D. Power & Associates Reports, September 14.
Hammond, K., McWilliam, G., & Diaz, A.N. (1998). Eun
and Work on the Web: Differences in Attitudes Between Novices and Experienced Users. In J.W. Alba & J.W. Hutchinson (Eds.), Advances in Consumer
Research (Vol. 25, pp. 372-378). Provo, UT: Association for Consumer Research.
Hauser, J.R., & Urban, G.L. (1993). How Consumers Allocate Their Time When Searching for Information.Journal of Marketing Research, 30, 452-466.
Jain, S.P., & Posovac, S.S. (2001). Prepurchase Attribute Verifiability, Source Credibility, and Persuasion.Journal of Consumer Psychology, 11(3), 169-180.
Johnson, EJ., & Russo, J.E. (1984). Product Familiarity and Learning New Information. Journal of Consumer Research, 11(1), 542-550.
Kiel, G.C., & Layton, R.A. (1981). Dimensions of Consumer Information Seeking Behavior. Journal of Marketing Research, 28, 233-239.
Klein, L.R. (1998). Evaluating the Potential of Interactive
Media Through a New Lens: Search Versus Experience Goods. Journal of Business Research,
41(3), 195-203.
Lai, R., & Sarvary, M. (1999). When and How Is theInternet Likely to Decrease Price Competition? MarketingScience, 18(4), 485-503.
Moorthy, S., Ratchford, B.T., & Talukdar, D. (1997).Consumer Information Search Revisited: Theory and Empirical Analysis. Journal of Consumer Research

Sensory marketing strategies and consumer behavior: sensible selling using all five senses

Auteur: Hussain, Sharafat

Hussain, S. (2019). Sensory marketing strategies and consumer behavior: sensible selling using all five senses. IUP Journal of Business Strategy, 16(3), 34-44.

Mots clés: Consumer behavior, Marketing strategy, Selling

A travers cette étude, l’auteur veut montrer que les 5 sens sont essentiels afin d’aider à comprendre les processus de consommation dans lesquels le comportement et la prise de décision individuels sont des facteurs importants.

Le marketing sensoriel est une stratégie marketing innovante visant à stimuler la relation d’un client avec une marque et un produit, ce qui favorise une connexion émotionnelle durable qui optimise la fidélité à la marque. Cet article traite de ce qui constitue le marketing sensoriel, c’est-à-dire le marketing visuel, le marketing auditif, le marketing olfactif, le marketing tactile et le marketing gustatif, et de son impact possible sur le comportement des consommateurs.

Conclusion

L’étude conclut que le défi pour les spécialistes du marketing est de rechercher, comprendre et stimuler les cinq sens des consommateurs qui peuvent conduire à un changement de comportement du consommateur, en influençant directement les ventes.

Le marketing sensoriel est différent des autres types de marketing, car il influence directement les sens du consommateur. Le marketing visuel comprend les logos, les noms, les emballages, la conception des produits, etc. Il crée une perception de la qualité et conduit à l’achat, ce qui a un impact direct sur la construction d’une marque forte. Dans le marketing olfactif, les senteurs peuvent être appliquées sous différentes formes à un produit pour différencier, positionner et renforcer une marque et son image.

Les senteurs sont donc un élément important car elles influencent directement la mémoire du client et son potentiel à vivre une bonne expérience. En matière de marketing auditif, les entreprises doivent être sélectives en ce qui concerne la musique ; elles doivent s’efforcer d’influencer l’évaluation globale de l’environnement du magasin par les clients et l’expérience qu’ils en font.  .   

Le marketing tactile a une influence sur les achats des clients lorsqu’ils interagissent avec un produit, dont l’efficacité a été prouvée en ce qui concerne le nombre de produits achetés.  Les personnes ayant un besoin élevé de toucher sont plus susceptibles d’être positivement touchées par un marketing qui intègre le toucher.

Le marketing gustatif joue un rôle important, car manger et boire sont associés au bonheur ; c’est la raison pour laquelle l’aspect gustatif ne doit pas être négligé. En conclusion, le marketing sensoriel se concentre sur la façon dont l’entreprise traite les clients et sur les impressions qu’elle laisse aux consommateurs. Le défi pour les spécialistes du marketing consiste à rechercher, comprendre et stimuler les cinq sens des consommateurs, ce qui peut entraîner un changement de comportement de ces derniers et influencer directement les ventes, les bénéfices et les parts de marché.

Références bibliographiques:

  1. Aaker J L (1997), Dimensions of Brand Personality, p. 10.
  • Atwal G and Williams A (2009), “Luxury Brand Marketing – The Experience isEverything!”, Journal of Brand Management, Vol. 16, No. 5, pp. 338-346
  • Babin B J, Hardesty D M and Suter T A (2003), “Color and Shopping Intentions: TheIntervening Effect of Price Fairness and Perceived Affect”, Journal of Business Research,Vol. 56, No. 7, pp. 541-551.
  • Belk R W (2013), “Extended Self in a Digital World: Table 1”, Journal of ConsumerResearch, Vol. 40, No. 3, pp. 477-500.
  • Brakus J J, Schmitt B H and Zarantonello L (2009), “Brand Experience: What Is It? HowIs It Measured? Does It Affect Loyalty?”, Journal of Marketing, Vol. 73, No. 3, pp. 52-68.
  • Bruner G C (2009), “Music, Mood and Marketing”, Journal of Marketing, Vol. 54, No. 4,pp. 94-104.
  • Dahl Darren W (2010), Understanding the Role of Spokesperson Voice in Broadcast Advertising,pp. 169-182, Published in Sensory Marketing: Research on the Sensuality of Products,ISBN 978-1-84169-753-6, Routledge, New York [u.a.]